Outil le plus vastement utilisé afin d’informer les rédactions de vos projets, il consiste en un document de 2 – 3 pages maximum.

Un format général est souvent suivi dans sa rédaction, malgré qu’il n’y ait pas réellement de règle stricte à suivre.

Plusieurs centaines de communiqués de presse parviennent quotidiennement aux journalistes. Il reste ainsi très peu de temps pour ces derniers pour se pencher sur le contenu de chacun. Plusieurs détails sont à prendre en compte, notamment la mise en page, les visuels ou encore le titre / accroche.

Structure générale :

 

  • Aucun envoi par mail en pièce jointe.

En effet, indiquez le fait novateur au niveau de l’objet de l’email, puis votre communiqué doit figurer dans le corps du message.

  • Imposez-vous une limite de longueur

Plus le communiqué est long, plus les chances qu’il soit pris en compte sont faibles. Un maximum de 3 pages est à prendre en compte, vous permettant d’exposer le sujet aisément. Si vous avez besoin de plusieurs caractéristiques, arrangez-vous afin d’en faire une version plus restreinte.

  • Titre et sous-titre

Gardez en tête que le journaliste n’aura votre communiqué entre les mains que lors d’une durée restreinte. Il faut ainsi accrocher l’attention du lecteur dès le départ afin de le pousser à continuer la lecture de votre communiqué. Le titre doit indiquer le fait novateur tandis que le sous-titre doit faire office de complément à cette première partie.

  • Aérez

Utilisez un grand titre, des marges importantes, un interlignage de 1.5 ou encore des puces. Ne donnez pas l’impression que votre document est trop vide non plus, mais il doit être aéré.

  • Expliquez clairement que ce document est réservé à la presse

N’hésitez pas à utiliser des termes tel que « communiqué de presse » ou bien « info presse » afin de montrer que vous n’envoyez pas un seul texte à tous les supports de communication, même si c’est le cas.

  • Faites attention à la date

Les communiqués sont souvent traités en une seule fois, lorsque le journaliste chargé de la rubrique « Actu » remarque le fait qu’il est en retard dans ses travaux. Se précipitant sur ses classements, il souhaitera vite choisir quelques fichiers et les publier. Si votre date n’y apparait pas, alors cela peut représenter un véritable désavantage.

  • Check-list pour terminer

Pour terminer, faites attention à ce que votre document contienne les composantes suivantes :

  • Titre ;
  • Chapeau ;
  • Date ;
  • Mention « Communiqué de presse » ;
  • Nom du produit / service ;
  • Caractéristiques détaillées ;
  • Prix ;
  • Mode de distribution ;
  • Disponibilité ;
  • Adresse Internet afin de télécharger les visuels ;
  • Mini carte d’identité : chiffres / faits sur l’entreprise et coordonnées de la personne à contacter.

 

Le fond :

 

  • Un fait par communiqué

La notion USP est extrêmement importante en marketing (Unique Selling Proposition), souvent appliquée en publicité, mais également en relation média. Ne mettez qu’un argument principal par communiqué afin d’éviter de créer une confusion. Par exemple, optez pour « l’ordinateur le plus léger » que « l’ordinateur le plus léger disposant d’un écran lumineux puissant ». Les journalistes ont besoin d’un angle d’attaque, et c’est l’idée maîtresse que vous mettrez en avant. Cela augmente vos chances d’être publié.

  • Pas de superlatifs. Précision maximale

Vous n’êtes pas en bonne position de caractériser un vélo électrique comme étant « super design » ou bien « très autonome ». Vos clients doivent utiliser ces arguments. Les journalistes doivent se charger des faits et des preuves. N’hésitez donc pas à mettre en avant la personne s’étant chargé du design de l’objet par exemple. Des données chiffrées sont donc à privilégier.

  • Expressions faisant « tilt »

Un journaliste recherche deux principaux éléments au sein d’un communiqué : l’unicité ainsi que la nouveauté de votre projet. « Premier homme à marcher sur mars » peut représenter une nouveauté tandis que « seuls outils disponibles sur le marché » caractérisent l’unicité. Biensûr, ces éléments doivent être véritablement novateurs et différenciant.